Institut Des Thérapies Somato Émotionnelles

Rear View Of Mature College Student Asking Question In Class

Atelier post grad

La formation continue des thérapeutes somato émotionnel certifiés

Stage acouphène et vertige

Date : Lundi 4 juillet 2022, de 9h à 18h.
Lieu : ITSEM, 20 rue Jacques Prévert 33700 Mérignac

Programme

Les acouphènes et les vertiges : définition médicale. Que sont ces pathologies d’un point de vue médicale, anatomique et neurophysiologie.
L’équipe pluridisciplinaire : le rôle de chacun. Comment les professionnels de la santé peuvent travailler ensemble pour un résultat optimal.
Acouphène pour le TSE : diagnostic somato émotionnel et traitement.
Vertige pour le TSE : diagnostic somato émotionnel et traitement.
Formateur : Michael ILLOUZ
Tarif : 130€ la journée (stage uniquement)

Confirmation de votre inscription par mail uniquement.

Stage bébé et maman

Date : 16-17 et 18 décembre 2021, de 9h à 17h chaque jour.
Lieu : ITSEM, 20 rue Jacques Prévert 33700 Mérignac

Programme Jour 1

Programme Jour 2

Programme Jour 3

Formateurs : Antoine MESNIER, Andréa DEBRECENI et Michael ILLOUZ
Tarif : 390€ (stage uniquement)

Confirmation de votre inscription par mail uniquement

La supervision en groupe dans le cadre des praticiens certifiés en TSE

Date : Une date par mois
Lieu : ITSEM, 20 rue Jacques Prévert 33700 Mérignac
Les dates: ( Mardi de 14h à 16h)
9 novembre 2021
7 décembre 2021
11 janvier 2022 
 8 février 2022 
 15 mars 2022 
 12 avril 2022 
 17 mai 2022 
 14 juin 2022 
Réservation par mail: contact@itsem.fr
Tarif: 10 euros par séance de 12 personnes maximum
Formatrice: Andréa DEBRECENI, psychothérapeute, psychanalyste et thérapeute somato émotionnel ITSEM.
 
La supervision est un processus actif dans lequel se construit la connaissance.
Un large consensus dans la profession des soignants souligne l’importance de la supervision pour tous le thérapeutes, et plus spécialement pour ceux qui débutent dans la pratique. Cette exigence reconnue constitue une garantie de sérieux et une protection déontologique des patients et aussi des praticiens eux-mêmes. La supervision est un travail d’analyse pluri-référentielle entre thérapeute/patient-superviseur.
Elle porte sur plusieurs axes de travail.

Relation thérapeute-patient

La relation entre thérapeute et patient peut être considérée comme une relation de soin, d’une part ou une relation d’obstacle, d’autre part. A travers la relation de soin, il est important de pouvoir nommer ou verbaliser les problématiques, maladies, symptômes et de faire sentir la sécurité intérieure et de faire ressentir d’être aimé par soi-même et non pas par l’autre. Lorsque la relation devient un frein, il est nécessaire de repérer les sentiments d’attachement, d’attente d’affection, de sentiment d’amour ou de haine tourné vers la personne du thérapeute, les résistances.

Transfert / contretransfert, un outil utile ou un mécanisme inconscient bloquant à la relation thérapeute-patient ?

La supervision fait partie des règles de déontologie de la profession de thérapeute et des métiers axés sur la relation d’aide. Elle est essentielle pour mieux gérer ou éviter le phénomène de transfert et contre-transfert. Le transfert ou Übertragung (en allemand) désigne en psychanalyse une forme de processus par laquelle notre désir inconscient refait face sur certains objets (d’amour, d’attention, de plaisir, déplaisir, souffrance, etc) dans le cadre de toutes relations, ainsi dans la relation thérapeute-patient. Au plupart du temps, il s’agit là d’une répétition de prototypes infantiles vécue avec un sentiment d’actualité. Lors de toute forme d’accompagnement (analyse, thérapie, coaching, …), le transfert est classiquement reconnu comme le terrain où se joue la problématique d’une cure, son installation, ses modalités, son interprétation, et sa résolution. Le contretransfert, est l’ensemble des réactions inconscientes de l’analyste à la personne de l’analysé et plus particulièrement au transfert de celui-ci.

Pourquoi et pour qui la supervision en groupe ?

La supervision s’intéresse au fonctionnement professionnel des accompagnants et thérapeutes. Cette action peut être individuelle ou collective. Les séances de supervision ou de régulation (on utilise ce terme en général pour un groupe pluridisciplinaire) contribuent activement à l’accroissement de la qualité des relations thérapeute-patient, thérapeute-thérapeute, à la mise en cohérence des méthodes et actions thérapeutiques. Une orientation des différentes solutions permet et génère de nouvelles options individuelles et/ou collectives adaptées aux besoins et problématiques exprimés. La supervision focalise son regard principalement sur le ou les supervisés et leurs relations avec leurs patients. Elle les amène à s’interroger sur leurs valeurs, leurs priorités, leurs perceptions, leurs émotions, leurs processus de pensée et modalité de communication dans la relation d’aide. La supervision concerne les thérapeutes exerçants en pratique libérale ou en institution, également les étudiants en fin de cycle de formation. Elle s’exerce individuellement ou en groupe.

Elle permet lorsqu’elle est pratiquée d’une manière régulière :

  • D’être accompagné ;
  • De partager les questionnements, les difficultés et les obstacles que l’on rencontre lors des séances ;
  • De réviser et de mettre en perspective les connaissances et la pratique pour les affiner ;
  • De trouver sa place vis-à-vis des situations et des cas cliniques ;
  • De prendre le recul ;
  • D’approfondir une dimension particulière de sa pratique ;
  • De trouver une solution adéquate ou originale pour traverser ou franchir une étape avec son patient.

Les bénéfices que la supervision apporte aux praticiens :

  • Encouragement à l’analyse d’une situation, d’un problématique, … ;
  • Facilitation du processus que vit le patient ;
  • Contribution au travail du thérapeute ;
  • Assimilation des connaissances ;
  • Un point de référence professionnel ;
  • Enrichissement des pratiques thérapeutiques ;
  • Différents points de vue ;
  • Connaissance de soi
  • Libération des tensions ;
  • Renforcement de l’empathie ;
  • Protection dans la relation thérapeute-patient ;
  • Contrôle des concepts et connaissances ;
  • Apprentissage empirique

Cadre déontologique

Les principes fondateurs : – Le respect des personnes dans leurs droits, altérité et dignité – La conscience et la sensibilité à la diversité : handicap, genre, culture, point de vue, formation, niveau d’étude – Le souci de l’équité et de confidentialité vis-à-vis des personnes, leurs histoires, informations et discours – L’ouverture aux nouvelles connaissances, référentiels théorique, compétences et attitudes, qui promeuvent l’exercice professionnel – La prise en compte du contexte systémique – L’engagement des relations saines – Prise en compte de l’impact des comportements, des postures Les codes déontologiques : – L’autonomie : en aidant les individus à prendre leurs propres décisions, en balayant leurs angles morts et à permettre leur libre arbitre. – La loyauté : par rapport à la cohérence de ce qui est pensée, dit et mise en action. – Le respect et bienveillance : en prenant en compte les personnes supervisées sur le plan émotionnel, physique et psychique. – L’alignement du superviseur : en prenant soin de soi-même physiquement, émotionnellement et psychiquement, et en s’engageant à ce que les bénéficiaires des séances de l’accompagnement reçoivent le meilleur service possible.

Déroulement de la réunion

Ces interventions permettront diversement :

  • Une analyse approfondie des situations vécues ;
  • L’expression de leurs résonnances émotionnelles pour les différents acteurs (thérapeute, coach, patient, superviseur) ;
  • La médiation de conflits ;
  • Une mise en partage des valeurs de TSE ;
  • La mise en conscience des obstacles et des freins ;
  • L’expression des non-dits ;
  • La mobilisation des ressources individuelles et collectives.

Les étapes de la supervision :

  • Analyse du contenu de la session ;
  • Evaluation du transfert et du contretransfert ;
  • Découverte des stratégies utilisées par le thérapeute ;
  • Ciblage des contenus des pratiques et des théories ;
  • Action en tant que soutien et structure ;
  • Ecoute et observation de manière active ;
  • Encouragement du supervisé ;
  • Exploration des hypothèses du supervisé ;
  • Apprentissage au cœur des actions.

La confidentialité

Le superviseur assure la stricte confidentialité, vis-à-vis de tiers personnes, des noms, et fonctions des personnes supervisées, ainsi que les noms et fonctions et autres informations évoqués par ces derniers durant les séances. Le superviseur est conscient que dans certains rares cas prévus par la loi, il peut lui être demandé de divulguer certaines informations par les autorité compétentes, notamment lors des actions illégales sont en cause, ou lors qu’il s’agit d’assistance à personne en danger.

Formatrice : Andréa DEBRECENI
Tarif : 10€ par personne et par rencontre en groupe de 12 personnes maximum

Confirmation de votre inscription par mail uniquement.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site et réaliser des statistiques d’audiences.